Premiers roulages avec l’ensemble TailFin

Modèle essayé “X-TWO Rack avec Top Bag”

Ça y est le colis commandé chez TailFin est arrivé, et en cet hiver trop clément, le nouveau matériel va rapidement atterrir sur le vélo pour des premiers roulages

Le Montage

Au déballage, premières bonnes impressions : les pièces et accessoires respirent la qualité et l’ingéniosité !

Le X-TWO commandé correspond au modèle intermédiaire de la gamme avec une arche en carbone et une traverse en aluminium reliant le porte-bagage au tube de selle.

L’assemblage des 2 parties du rack se fait de manière assez intuitive, même pas besoin d’outil, peut être juste pour engager le circlip empêchant que l’axe de liaison sorte en cas de gros chocs !!

Quelques vis à serrer pour assembler les pattes « fast release » à l’arche, et pour les supports du top bag qui permettent la fixation/dépose du sac sans outil à l’étape !

Le collier du tube de selle parait également très robuste, et s’adapte aisément au diamètre du tube.

Au niveau du modèle choisi dans l’offre TailFin, j’ai prévu 2 variantes « fast release » pour la fixation porte bagages/cadre permettant :

– d’une part le montage sur mon « gravel » à l’aide de l’axe traversant spécifique,

– d’autre part le montage classique pour mon « route » disposant d’oeillets sur les pattes arrières à l’aide de visserie / entretoises

Enfin, le top bag fait 20l de contenance, est en toile enduite 100 % waterproof, mais de conception light. On est ici loin de l’épaisseur d’une sacoche Ortlieb, mais l’objectif n’est pas le même : on vise le compromis fonction/poids et à 400g pour 9kgs max, on est pas mal !

Seul petit bémol à ce stade : malgré une sortie de selle d’environ 15cm, au montage l’avant du sac est blotti contre le tube de selle. A voir ce que cela va donner au pédalage…

Le roulage

Là, on a vite fait d’oublier qu’on a quelque chose fixé à l’arrière ! C’est léger, bien solidaire du cadre.

Le montage du sac se fait en 5 secondes : on engage l’avant dans le rack, et on clipe les 2 ergots arrière, c’est simple et efficace.

En danseuse, RAS, pas de ballant et c’est agréable. Bien sûr je n’étais pas très chargé , 3-4 kilos seulement, mais l’essai laisse une bonne impression.

Au pédalage, j’ai dû un peu reprendre les sangles du sac, surtout celle avant qui m’a géné un petit peu. Ceci est lié au fait que le sac vient touché la tige de selle sur mon vélo, et est donc tout proche des cuisses.

Probablement qu’en relevant un peu la fixation au collier de selle, cela redresserait la traverse et le sac afin de dégager de quelques centimètres la zone. Qui plus est, l’ouverture supérieure serait plus aisée.

Mais cela est de l’ordre du réglage, rien de rédhibitoire !

Dans cet essai, le roulage s’est fait sur route, donc pas de retours sur chemins cabossés… Par contre, pas d’inquiétude pour le passage des pneus, c’est large, on peut envisager du VTT et + sans risquer le bourrage !

A l'étape

C’est top :

– on veut attraper un vêtement, 2 accès possibles : l’ouverture supérieure complète ou alors la poche latérale permettant de plonger la main directement au fond : astucieux !

– on veut retirer le sac, 2 tirettes et il est libéré de sa monture… Là, peut être une poignée de portage pourrait s’avérer utile, mais a priori pas compatible avec gain de poids !?

– et si on veut tout enlever (sac et porte-bagages) 2 tirettes au niveau du sac, 2 tirettes à l’axe de roue et un levier rapide au collier de selle… voilà le tout déposé !

Donc, assez convaincu de cet ensemble top sac / rack « light » permettant un montage rapide et compatible sur tous les vélos, même ceux ne disposant d’aucun oeillet de fixation ! Ergonomie, souplesse de montage, rigidité sont les maitres mots.

Le modèle choisi est pour moi le meilleur compromis : de la légèreté avec le mix carbone-alu, plusieurs configurations possibles fonction du type de vélo grâce à des axes dédiés, une manipulation aisée à l’étape (tout est sans outil), une latitude de montage si besoin d’embarquer un bagage autre que Tailfin (tente, duvet à la place du top bag)

Au niveau du chargement, la logique veut quand même que l’on reste dans le raisonnable tant pour les cadres (si typés “light” genre cyclosport) que pour le rack dont la fixation se fait au tube de selle. Ils annoncent 27 kgs au total pour le chargement max (top bag + 2 sacoches latérales), pour ma part, je dépasserais raisonnablement pas les 15 kgs sur mon route, et c’est déjà pas mal !!

Resterait à essayer donc ce même ensemble en gravel/VTT pour confirmer le bon comportement de l’ensemble… mais mon petit doigt me dit que les pistes de Bretagne devraient prochainement venir, à suivre donc !

Fermer le menu
×

Panier